Catégorie : TLMVPSP

En décembre 2016, j’ai participé pendant 15 jours au jeu télévisé « Tout le monde veut prendre sa place ».
Ce journal est un aperçu au jour le jour de ce qui s’est passé dans ma tête et autour.

Le grand jour !

Depuis que j’ai appris que j’avais réussi les qualifications pour « Tout le monde veut prendre sa place », je piaffe d’impatience, je tourne en rond, j’anticipe… Un mercredi matin glacial, j’arrive aux studios avec 3 bonnes heures d’avance, pas question d’être à la bourre aujourd’hui. Un grand hall, un canapé plutôt confortable : rapidement un petit groupe de candidats et d’accompagnants se forme. L’ambiance est cordiale et un peu nerveuse, mais en douce on s’observe, on

YESSS !!!

Joie. Extase. Félicité ! Orgasme !! OH PUTAIN QUE C’EST BON !!!! J’ai la tête qui tourne, les tempes qui bourdonnent et les oreilles qui sifflent : un vrai catalogue de clichés ! J’ai vaguement conscience de formes mouvantes et bruyantes dans mon champ de vision, mais ça ne m’évoque pas grand chose. Je suis assis dans le grand fauteuil rouge, avec certainement un sourire d’imbécile heureux gravé dans la face, c’est tout ce que

Welcome to the machine

Je viens de conquérir le fauteuil rouge. L’adrénaline et les endorphines me submergent, je prendrais bien 2 minutes pour souffler. Je vais vite me rendre compte que mes désirs passent après les impératifs du tournage… De ce que j’en ai vu, TLMVPSP c’est entre 50 et 60 personnes sur le pont, il n’est pas question de prendre son temps. La règle est simple : c’est Nagui qui donne le rythme, tout le monde doit suivre,

3ème round

Fin du tournage. Stuart me félicite, me tend ma bouteille d’eau, et nous fonçons vers les loges. Je sais maintenant ce qui m’attend, je commence donc à me déshabiller sur le chemin du vestiaire, pas question d’être de nouveau à la bourre ! Edna a préparé mon trousseau, chaussures comprises : tout est à ma taille, mes déboires vestimentaires sont terminés. Je me surprends dans une glace : j’ai du mal à me reconnaître dans

4 à la suite

Retour en loge, bonne nouvelle : entre les 3ème et 4ème enregistrements, 10 mn de pause. Autant dire, des vacances ! J’en profite pour récupérer mon téléphone, et enfin contacter ma Doudou par le SMS qu’elle espère depuis 3 heures : « Je suis dans le fauteuil ». Pourvu qu’elle ne soit pas au volant… Edna m’a trouvé une magnifique veste grise à revers noirs, avec la chemise en satin rose je ressemble à un Forban !

Haut