NGC9

Pour accompagner Maelstrom sur mon mur.

Pour celui-ci, je vais tester une technique légèrement différente, en commençant par faire tous les tracés.
Ensuite je remonte la palette en faisant attention à ne pas dépasser.
C’est sympa comme méthode, chaque étape a sa propre esthétique
J’ai pas dépassé !
Passage au noir
Acrylique et encre de Chine sur toile 20 x 80 cm – 2019
Détail des finitions
Portrait de famille

Maelström

Celui-là, je l’ai envisagé depuis longtemps, mais je pensais que la tâche serait vraiment trop immense pour être sérieusement engagée.

Et puis, au vu de mes horaires de bureau, j’ai décidé de me lancer. Ça n’a pas été sans mal, et j’y ai mis un temps considérable, mais le jeu en valait la chandelle…

Acrylique et encre de Chine sur toile – 1 x 1 m – 2019

Dichotomie III

Quand j’eus terminéDichotomie II à l’été 2014, après y avoir passé mes deux semaines de vacances, ma première pensée fut « Plus jamais ça ». J’ai donc fixé un prix élevé à la toile, car je ne souhaitais pas m’en séparer… Contre toute attente, j’ai eu une offre ferme au tarif demandé. J’ai alors profité de ce que mon acheteur n’était pas pressé pour ré-itérer Dichotomie, mettant ainsi à profit la longue pause méridienne à mon travail. J’ai pris le temps qu’il fallait, et ça a donné :

Acrylique et encre de Chine sur toile – 1 x 1 m – 2018

 

Portrait de famille

Back to school…

A l’occasion d’une de mes participations à Rosières-aux-Artistes, j’ai rencontré Morgane, professeure des écoles. Elle me demanda si je serais d’accord pour présenter mon travail à ses élèves, dans le cadre d’une animation artistique. “Pourquoi pas ?”, fis-je, toute nouvelle expérience étant a priori enrichissante.

C’est ainsi que les 4 et 5 février 2019, j’ai eu la joie et la grande fierté de faire mon intéressant à l’école primaire d’Ogéviller, commune sise à 10 km à l’est de Lunéville. Dans la classe de CE1-CE2 de Baptiste et Morgane, avec 27 schtroumpfs pleins de vie (et c’est rien de le dire…), j’ai partagé mon univers picto-mathématique et initié à mes techniques de composition.

Le calme avant la tempête

J’ai commencé par faire le show avec mes toiles. en récapitulant ma courte carrière d’artiste amateur.

En général, les enfants apprécient mon travail. Les formes simples, les couleurs vives et l’absence manifeste de tout message me valent souvent des exclamations lors des visites des scolaires aux expos auxquelles je participe ; c’est très agréable à l’ego. Et ce lundi-là, j’ai eu ma dose !

Après ce tour d’horizon, nous avons commencé les travaux pratiques, inspirés d’une de mes premières réalisations :

Un triangle jaune – Acrylique sur bois – 60x30cm – 2007

Dans le cadre de l’apprentissage des outils de traçage, mes apprentis ont eu tout d’abord à construire une grille de 8×10 carrés de 3cm de côté. Une fois cette étape réalisée (avec plus ou moins de bonheur), les dés sont entrés en jeu : pour chaque case, c’est le hasard qui décidait quel triangle tracer et remplir. Les enfants ont eu l’air d’apprécier, un bon présage pour la suite des opérations le lendemain.

Echantillon représentatif

(Petit aparté : vu mon état de fatigue avancée après 6h seulement à 4 adultes face à 27 enfants, je me permettrai dorénavant de faire une remarque ou deux à qui prétendra que les instits sont des fainéants…)

Le lendemain donc, c’est à partir d’un de mes best-sellers que la classe a travaillé :

Diptyque Miami – Acrylique et encre de Chine sur toile – 2x80x20cm – 2017

Cette fois, l’aléatoire a joué sur la géométrie (avec un algorithme pour tracer les segments inégaux à partir d’un découpage régulier)


et sur la couleur de chacune des bandes, à choisir dans un nuancier de trois gris plus le blanc.

Une fois les “cercles” en Canson posés, je trouve le résultat plutôt convaincant.

 

Une bonne journée de travail !

Mine de rien, c’est gratifiant de me trouver cerné de toiles que je ne peux que reconnaître comme un peu à moi. Elles me parlent vraiment, et certaines me donnent des idées sur de nouvelles textures plus « organiques », moins léchées.

A l’issue de ces deux jours, je suis vidé, rincé, mais heureux. J’ai adoré travailler ainsi avec ces enfants pleins de vie et d’enthousiasme, et j’attends avec impatience la deuxième partie du projet, au mois de juin, pour attaquer le travail du compas.

Un grand merci à Baptiste et Morgane, qui ont permis cette belle rencontre. Ils m’ont accueilli chaleureusement et m’ont fait confiance pour ne pas décevoir mes 27 apprentis. Et évidemment merci à Benjamin, Elysa, Emma, Ethan, Félix, Gabin, Jeanne, Justine, Kyllian, Léo, Léopold, Louane, Louna, Margot, Marie, Mathilda, Noé, Oanell, Océane, Paul, Paul, Pauline, Sacha, Stan, Tom, Valentine et Zoan pour leur enthousiasme et leur bienveillance. A bientôt pour la suite.


Addendum : suite à mon passage, j’ai eu droit à un bel article dans l’Est Républicain

Diptyque « Miami »

Suite à mon passage à « Tout le monde veut prendre sa place« , un téléspectateur m’a contacté qui avait vu Nagui présenter un de mes tirages numériques devant 3 millions (wow !) de téléspectateurs.

Après m’avoir commandé quelques tirages, il a choisi un diptyque « Miami » comme cadeau de Noël. Riche idée…

Expo « Monochrome » des Artistes Ascéens

Ça fait une dizaine d’années que je fais partie de l’Association des Artistes Ascéens (avec des majuscules !). Chaque année, nous organisons une expo au Haut-Château d’Essey-lès-Nancy.

Le thème de l’expo cette année est « Monochrome ». Inutile de dire que mes tirages numériques ont pris place dans la salle « Hors-thème »…