Very big bang

On dépose délicatement sur la colle.
60

Bien aplatir avec un pinceau plat, laisser prendre une minute ou deux.

61

Déchirer le surplus délicatement avec le même pinceau.

62

Bien épousseter pour fignoler les contours.

63

Je récupère toutes les chutes d’or : faut pas gâcher !

64

Pour tracer le contour, le plus compliqué est que l’encre de Chine ne tient pas sur l’or. Faut vraiment en mettre une grosse dose, en espérant qu’une grosse goutte ne pête pas de façon trop inopportune et fasse un gros caca

65

Voilà : c’est fini…
60 heures bien sonnées au total, mais faut ce qui faut.
On me demande souvent comment je fais pour obtenir un fini aussi précis. Je pense que maintenant démonstration est faite d’un principe simple : je m’applique, et je prends le temps qu’il faut…

66

Non, c’est n’est pas Polnareff qui a mangé un wookie, c’est moi (je préfère préciser pour ceux qui ne m’ont pas vu depuis quelques années). Une bonne tête de vainqueur, non ?
Bon, il me reste la partie bricolage : vernir en deux ou trois couches, retendre la toile, mettre en place le système d’accrochage, et je pourrai livrer. Si mon commanditaire le permet, je publierai ici des photos de l’accrochage définitif…

67

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.