Back to school…

A l’occasion d’une de mes participations à Rosières-aux-Artistes, j’ai rencontré Morgane, professeure des écoles. Elle me demanda si je serais d’accord pour présenter mon travail à ses élèves, dans le cadre d’une animation artistique. “Pourquoi pas ?”, fis-je, toute nouvelle expérience étant a priori enrichissante.

C’est ainsi que les 4 et 5 février 2019, j’ai eu la joie et la grande fierté de faire mon intéressant à l’école primaire d’Ogéviller, commune sise à 10 km à l’est de Lunéville. Dans la classe de CE1-CE2 de Baptiste et Morgane, avec 27 schtroumpfs pleins de vie (et c’est rien de le dire…), j’ai partagé mon univers picto-mathématique et initié à mes techniques de composition.

Le calme avant la tempête

J’ai commencé par faire le show avec mes toiles. en récapitulant ma courte carrière d’artiste amateur.

En général, les enfants apprécient mon travail. Les formes simples, les couleurs vives et l’absence manifeste de tout message me valent souvent des exclamations lors des visites des scolaires aux expos auxquelles je participe ; c’est très agréable à l’ego. Et ce lundi-là, j’ai eu ma dose !

Après ce tour d’horizon, nous avons commencé les travaux pratiques, inspirés d’une de mes premières réalisations :

Un triangle jaune – Acrylique sur bois – 60x30cm – 2007

Dans le cadre de l’apprentissage des outils de traçage, mes apprentis ont eu tout d’abord à construire une grille de 8×10 carrés de 3cm de côté. Une fois cette étape réalisée (avec plus ou moins de bonheur), les dés sont entrés en jeu : pour chaque case, c’est le hasard qui décidait quel triangle tracer et remplir. Les enfants ont eu l’air d’apprécier, un bon présage pour la suite des opérations le lendemain.

Echantillon représentatif

(Petit aparté : vu mon état de fatigue avancée après 6h seulement à 4 adultes face à 27 enfants, je me permettrai dorénavant de faire une remarque ou deux à qui prétendra que les instits sont des fainéants…)

Le lendemain donc, c’est à partir d’un de mes best-sellers que la classe a travaillé :

Diptyque Miami – Acrylique et encre de Chine sur toile – 2x80x20cm – 2017

Cette fois, l’aléatoire a joué sur la géométrie (avec un algorithme pour tracer les segments inégaux à partir d’un découpage régulier)


et sur la couleur de chacune des bandes, à choisir dans un nuancier de trois gris plus le blanc.

Une fois les “cercles” en Canson posés, je trouve le résultat plutôt convaincant.

 

Une bonne journée de travail !

Mine de rien, c’est gratifiant de me trouver cerné de toiles que je ne peux que reconnaître comme un peu à moi. Elles me parlent vraiment, et certaines me donnent des idées sur de nouvelles textures plus « organiques », moins léchées.

A l’issue de ces deux jours, je suis vidé, rincé, mais heureux. J’ai adoré travailler ainsi avec ces enfants pleins de vie et d’enthousiasme, et j’attends avec impatience la deuxième partie du projet, au mois de juin, pour attaquer le travail du compas.

Un grand merci à Baptiste et Morgane, qui ont permis cette belle rencontre. Ils m’ont accueilli chaleureusement et m’ont fait confiance pour ne pas décevoir mes 27 apprentis. Et évidemment merci à Benjamin, Elysa, Emma, Ethan, Félix, Gabin, Jeanne, Justine, Kyllian, Léo, Léopold, Louane, Louna, Margot, Marie, Mathilda, Noé, Oanell, Océane, Paul, Paul, Pauline, Sacha, Stan, Tom, Valentine et Zoan pour leur enthousiasme et leur bienveillance. A bientôt pour la suite.


Addendum : suite à mon passage, j’ai eu droit à un bel article dans l’Est Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.