Marque ta page

Mes réalisations sont le fruit d’algorithmes, de modèles de mon cru qui permettent de produire une quasi-infinité d’exemplaires tous différents d’une même œuvre. Il suffit de vérifier ici, ici, ici ou encore qu’avec une même recette je peux peindre des toiles uniques et facilement identifiables.

Malgré le désamour croissant chez mes contemporains pour l’objet « livre », j’ai ainsi réalisé toute une gamme de marque-pages originaux.

Carton fort vernis - 38x190mm
Carton fort vernis – 38 x 190mm

Même si ça ne saute pas aux yeux sur la photo ci-dessus, chaque marque-pages est unique.

Puisque je vous le dis.
Puisque je vous le dis.

Je suis assez fier de mes petits algos, amusez vous à jouer avec eux :

Strangely

Strangely
2005 – acrylique sur toile – 40×20 cm

Strangely marque une véritable étape dans mon parcours. C’est mon premier best-seller, que j’ai décliné sur plusieurs supports : bibelots, bijoux, pendules, etc.

Pour le réaliser, j’ai mis tous les pots de peinture que j’avais choisis dans un sac plastique accroché au dossier de ma chaise, et j’ai pioché à l’aveugle pour chaque symbole. Dans la palette de couleurs plutôt chaude, j’avais volontairement inséré deux bleus bien détonants, qui ont donné le petit « plus » d’énergie à cette toile à la descendance nombreuse. Je n’ai pas souvent repris ce clash visuel, sans doute par  manque d’assurance, mais aussi parce que les toiles postérieures ont des palettes plus structurées comme des dégradés et se prêtent mal à ce genre de transgression.